différents ensemble

 logo SNCF

Au service de l’emploi des seniors

Avec leur expérience, leur savoir-faire, leur connaissance des métiers et de l’entreprise, les seniors sont des ressources de valeur pour sncf

Conséquence directe des réformes des retraites et des évolutions sociétales, la vie professionnelle s’est allongée ces dernières années dans l’entreprise. Ainsi, le taux des employés âgés de 55 ans et plus a atteint 11,2 % de l’effectif global à la fin de 2014 (il était de 7,9 % fin 2012). L’objectif de SNCF est que cet allongement des carrières représente une chance à la fois pour les salariés et pour l’entreprise. Dans cette optique, elle a donc développé des dispositifs destinés à favoriser le maintien dans l’emploi des seniors et à rendre possibles des parcours professionnels plus longs. SNCF travaille également pour favoriser la transmission de leurs savoirs et compétences, notamment vers les nouveaux embauchés.

Un train de mesures

Le dispositif d’accompagnement des seniors comprend notamment :

  • un plan complet de prévention et de réduction de la pénibilité ;
  • une politique d’anticipation, de prévention et de maintien dans l’emploi, eu égard à l’inaptitude ;
  • un dispositif cohérent d’offre de formations et de bilans professionnels ;
  • la lutte contre toute attitude discriminatoire à l’égard des seniors sur le « marché de l’emploi interne » ;
  • la mise en place de dispositifs de cessation progressive d’activité, de temps partiel de fin de carrière et de compte épargne-temps (CET) permettant des aménagements souples du temps de travail en fin de parcours professionnel.

Quelques chiffres :

  • 40% des tuteurs sont des seniors.
  • 500 salariés ont bénéficié d’un entretien approfondi de carrière en 2014.
  • 3 300 professionnels internes ont été formés au processus de maintien dans l’emploi depuis 2008.
  • 8 602 agents ont bénéficié des dispositifs d’aménagement du temps de travail en fin de carrière depuis 2008.
  • 140 collaborateurs de plus de 45 ans ont été recrutés en 2014 par SNCF.

zoom : la transition facilitée entre activité et retraite

Pour adoucir la transition entre activité et retraite, SNCF offre aux salariés en fin de carrière la possibilité d’aménager leur temps de travail, sous la forme d’une cessation progressive d’activité (CPA), dégressive sur trois ans (avec une durée du travail de 50 à 80 % du temps complet), ou d’un temps partiel de fin de carrière à 91,4 % du temps complet. En outre, un sous-compte “fin d’activité” du compte épargne-temps (CET) leur permet de cumuler jusqu’à 250 jours afin de quitter l’entreprise plus tôt. Par ailleurs, une journée d’information organisée par le service de l’Action sociale peut les aider à décider du meilleur moment pour partir ou encore à préparer une retraite active dans le cadre du bénévolat (mécénat de compétences, association Bénévoles SNCF…).

2008 année de la mise en place du dispositif seniors

Témoignage

Marie-Anne Jeannel, DRH de SNCF Réseau Ile-de-France

 SNCF a mis en place un accompagnement destiné aux salariés en seconde partie de carrière. Le but est de contribuer à l’employabilité des 45 ans et plus, et des 50 ans et plus, dits “seniors”. Ce dispositif leur permet de faire le point sur leur parcours professionnel, d’identifier leurs points forts et leurs points de fragilité, et de travailler sur leur projet professionnel, en leur donnant les moyens pour le réaliser. L’objectif est de réduire de 20 % le nombre d’agents de plus de 50 ans n’ayant pas suivi de formation depuis plus de trois ans. Pour autant, ce dispositif n’est pas uniquement accessible aux seniors, mais aussi à près de 50 % des salariés, puisque toute personne peut en bénéficier à partir de quinze années d’expérience professionnelle.